Accueil > Les Internets > Organiser les signets internet

Organiser les signets internet


Mon utilisation du Web a suivi tout naturellement l’historique des fonctionnalités des navigateurs internet.

Le fichier texte contenant une liste d’url est devenu une page html facilement transportable d’un ordinateur à  l’autre, puis s’est vite vue réintégré dans le menu Signets, réparti en sous menus par thèmes, enfin complété par les signets RSS et autre Atom.

Ce capharnaüm est au fil du temps devenu ingérable et difficilement synchronisable entre les machines auxquelles j’ai accès.

Y retrouver un signet en particulier relevait de l’exploit, et le temps passé sur internet devenait trop important par rapport au bénéfice que j’en tirais .

Ce résumé rapide montre comment un outil très utile – Internet – peut devenir chronophage donc une charge plutôt qu’un investissement rentabilisé.

En utilisant quelques règles simples, il est très possible de redonner à  cette jungle l’aspect d’un jardin bien entretenu pour surfer moins mais mieux:

  • Regrouper les signets essentiels dans la barre d’accès rapide
  • Regrouper les autres signets les plus utilisés dans un dossier rapidement accessible
  • Classer les autres signets internet par domaines d’activités
  • Ranger à  part les nouveaux signets
  • Utiliser les flux RSS et Atom quand cela s’applique
  • Ne pas négliger la sauvegarde

Regrouper les signets les plus utilisés dans la barre d’accès rapide

Certains navigateurs l’appellent « barre personnelle ».

Les signets les plus utilisés – intranet, annuaire, webmail, applications « métier » – y sont accessibles d’un clic.

Cette barre d’accès rapide est complétée par le dossier « Fub », présenté plus bas.

Regrouper les autres signets les plus utilisés dans un dossier rapidement accessible.

Les 10 ou 15 signets les plus utilisés sont regroupés dans un dossier appelé « Fub » – pour Frequently Used Bookmarks. J’ai retenu pour ce dossier les signets vers mon relevé de comptes, deux ou trois webmails, et quelques autres sites pour lesquels aucun flux de type RSS n’est proposé.

Pour que ce dossier reste d’une taille raisonnable, j’ai pris pour principe que si le nombre des signets de ce dossier dépasse une limite fixée, alors les signet le moins récemment utilisé seront déplacés vers la racine du menu des signets, en attendant soit leur classement dans le dossier auquel ils se rapportent, soit leur suppression.

Dans cette configuration, l’élément recherché est directement visualisé dans le dossier « Fub », et lancé d’un simple clic.

Ce dossier « Fub » doit être accessible rapidement au clavier.

Classer les autres signets internet par domaines d’activités

Chaque domaine est rangé dans un dossier. Ainsi je retrouve facilement les documents de références, FAQs, sites officiels, etc des domaines Oracle, Delphi, Linux, Aéromodélisme, Droits de l’homme, etc.

Ces dossiers sont regroupés dans un dossier commun au même niveau que « Fub », et un élagage peut être nécessaire de temps en temps, pour conserver un système clair et utilisable.

Ranger à  part les nouveaux signets

Laisser le navigateur placer les nouveaux signets là à l’emplacement par défaut.

Si j’accède à  un de ces signets dans les 10 ou 12 jours qui suivent leur création, il sera déplacé dans le dossier le plus approprié, voire dans le dossier « Fub ».

Dans le cas contraire, une suppression est toute indiquée.

Utiliser les flux RSS et Atom

Les fonctionnalités Atom sont peu ou prou équivalentes à  celles de RSS, mais je ne les utilise pas. Je n’en reparlerai plus ici, mais on peut leur appliquer les mêmes règles qu’à  RSS.

Les flux RSS – ou RSS, tout court – signalent les dernières mises à  jour des sites proposant ce service.

Partant, ils me procurent un gain de temps énorme dans mon parcours d’internet.

Les sites en question sont en général des blogs et des forums, bien qu’un site classique puisse fournir un flux RSS.

L’utilisation des flux RSS permet d’éviter la surpopulation des dossiers de signets.

J’utilise Brief, qui est un lecteur RSS intégré à  FireFox et sa navigation par onglets. Cela permet de ne pas encombrer la barre de tâches du système.

Une de ses lacunes, outre le manque ce certains raccourcis clavier dans les menus, est qu’il ne permet pas de regrouper les flux dans des dossiers, ce qui m’empêche d’appliquer la même gestion que pour les signets internet.

La conséquence fâcheuse est qu’à son tour, le dossier des signets RSS est de plus en plus encombré.

Ne pas négliger les sauvegardes

La majorité des navigateurs internet et des lecteurs RSS permettent l’import et l’export de signets et liens RSS.

Comme il serait dommage de perdre ces outils de navigation – signets et RSS – pour avoir voulu économiser quelques minutes, n’hésitez pas à  utiliser cette faculté d’import et d’export.

Comme dans tout autre domaine, la gestion des signets internet et des flux RSS doit obéir à  trois règles : Sauvegarder, sauvegarder, et sauvegarder encore.

Une règle supplémentaire veut que l’on teste ses sauvegardes (dans un profil FireFox séparé par exemple).

En conclusion

Ma gestion des signets Internet est maintenant stable dans le temps, et l’utilisation des flux RSS me procure un gain de temps énorme, à  condition de rester raisonnable, surtout au travail, et de ne pas s’embarquer dans une lecture tous azimuts.

Ma prochaine étape est d’utiliser un lecteur RSS plus riche en fonctionnalités que Brief, ou Sage, que j’utilisais précédemment. La fonction qui fera la différence est la possibilité de regrouper les signets RSS par domaines.

Creative Commons License

Publicités
Catégories :Les Internets Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :