Accueil > piratebox > Installer Piratebox sous Linux Mint, Debian Edition

Installer Piratebox sous Linux Mint, Debian Edition


Il existe une version basée sur lighttp mais j’ai voulu tester cette version « scripts » d’abord.

Installation:

L’installation est plus ou moins classique, et certaines commandes devront être passées sous le compte root ou via la commande sudo.

Il suffit de télécharger l’archive .tar.gz (ce jour-là piratebox-0.3.3-scripts.tar.gz), puis de la décompresser avec la commande

gunzip < piratebox-0.3.3-scripts.tar.gz | tar xvf –

Cela crée un répertoire piratebox contenant un fichier readme.txt, ainsi qu’un répertoire piratebox à copier sous /opt

Une dernière étape consiste à créer un lien symbolique sous /etc/init.d

ln -s /opt/piratebox/init.d/piratebox /etc/init.d/piratebox

Cette version de pirabox utilise certains packages, comme dnsmasq et hostapd . Les installer si nécessaire.

Lancement:

Le lancement s’effectue par deux commandes sous le compte root ou via la commande sudo. La première arrête dnsmasq (piratebox le relancera avec des paramètres appropriés). La seconde lance effectivement piratebox.

/etc/init.d/dnsmasq stop

/etc/init.d/piratebox start

Exemple:

$ sudo /etc/init.d/dnsmasq stop

[sudo] password for sharebox:

Stopping DNS forwarder and DHCP server: dnsmasq

$ sudo ./etc/init.d/piratebox start

Starting script piratebox : Setting up wlan:Bringing up wifi interface wlan0

Setting up wlan0

Starting hostap… :.

Startting dnsmasq… :.

Startting droopy…:.

Starting SimpleHTTP…:.

Starting Shoutbox-service…:.

$

Utilisation;

Il suffit de se connecter sur le réseau wifi qui vient d’être créé. Il s’appellera par exemple « piratebox: freeshare » .

L’ouverture d’une url sera automatiquement redirigée vers votre page piratebox

Ce qu’il reste à faire:

  • Déplacer le répertoire partagé , en remplaçant le répertoire /opt/piratebox/share par un lien pointant vers une clé usb, une carte SD, ou un autre répertoire.
  • Changer le canal wifi utilisé
  • Sécuriser la machine. Au pire pour le moment je n’aurais que le disque SSD à restaurer, mais autant s’éviter du travail.

Pour conclure:

  • La fonction de partage (liste, upload, download) de fichiers est fonctionnelle et répond bien.
  • La navigation partie discussion est lente, surtout depuis un téléphone portable
  • Je compte bien tester la/une version basée sur lighttp.
  • Pour plus d’informations, il existe ce site en français (je n’en suis pas l’auteur) , ainsi que le compte twitter P.Box associé

Creative Commons License

Publicités
Catégories :piratebox Étiquettes :
  1. Titi
    mars 14, 2012 à 4:53

    Intéressant ce petit tuto. Dommage que je n’aie vraiment pas le temps de me lancer dans ce genre de manipulations…

    J'aime

  2. Jean
    mars 14, 2012 à 7:10

    Si tout se passe bien (lire « pas de problème avec un matos exotique/fermé/etc ») une fois le tar récupéré ça prend 5 minutes à installer et lancer.
    A la limite il faudrait se trouver/faire une distrib mini-mini et lancer le truc. AMA même une Joliecloud pourrait suffire.

    J'aime

  3. Jean-Claude
    mars 28, 2012 à 4:02

    Installé sur une petite machine équipée d’un processeur VIA à 1.3GHz fanless, sous Debian squeeze, cela fonctionne bien, mais je trouve que l’affichage des pages est très lent.

    J'aime

  4. Jean
    mars 31, 2012 à 4:41

    Oui c’est un peu lent. Peut-être qu’avec lighttpd ça irait un peu plus vite. Je vais le tenter… dès que j’aurai dégagé un peu de temps.

    J'aime

  1. mars 10, 2012 à 12:44

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :