Accueil > diy, Projet "Etabli" > Projet Etabli : mon équipement

Projet Etabli : mon équipement


Quel bel atelier ! Dégauchisseuse, scie sur table, défonceuse, des murs entiers de pegboards généreusement dotés en outils de tous genre, un stock de bois pour des mois, des étagères entières de consommables… Et cette odeur si particulière du bois !

La découpe est impeccable. C’est beau comme un camion rouge un soir d’incendie. Je raccroche le saumon sur le mur et …

20120522-DSC00286-2 (7258107438)

 

… « Et là, c’est le drame ! » Le réveil sonne, on n’est pas en week-end, il faut vraiment se lever. J’obtempère, éteins la sonnerie, me lève et BANG ! Un bon coup de tête dans la mansarde ! Ou plutôt l’inverse. L’étage est mansardé à tel point que les chambres ne devraient pas compter comme pièces habitables, et au rez-de-chaussée (mpf ! La chaussée est à trente ou cinquante mètres ! ) le plafond culmine à deux mètres dix.

Mon logement est petit, mais me suffit en tant que logement. A quelques détails près, je l’adore. Par contre, pas de place pour un atelier, et qui dit pas pas d’atelier, dit pas de dégauchisseuse, pas de scie sur table, pas de stationnaire, etc. Je dois me contenter de l’ordinaire et d’un stock limité.

Des choix s’imposent, mais comme j’adore travailler le bois, j’ai dû investir, petit à petit un peu d’argent, et encore plus de temps à rechercher les meilleurs occasions et le meilleur rapport qualité/prix.

Les prix, justement

Éclusons tout de suite les lieux communs :

  • Oui, ça coûte
  • Oui, on peut trouver du très bon outillage à presque pas cher
  • Inversement, il se vend des daubes extrêmes payables en échange d’un rein

Ma première perceuse m’a coûté l’équivalent de vingt euros, et à duré une bonne quinzaine d’années. Celle de mon père a duré vingt ans de plus, mais le prix était bien plus élevé. Il ne l’a remplacée que parce qu’on ne sait plus à qui il l’a prêtée.

D’un autre côté, je ne mettrais pas plusieurs centaines d’euros pour une perceuse, même équipée d’un E2PZ miniaturisé 😛

Comme dans beaucoup d’autres domaines, on peut casser sa tirelire, vendre sa voiture et acheter le top du top. C’est rapide, mais dispendieux, et souvent surdimensionné voire totalement inutile. Je ne compte pas construire une armoire normande ni – special hint pour Pauline – une horloge comtoise  ( et oui, j’ai enfin lu quelques-uns de tes romans ). Il me faut donc de l’abordable, du basique mais efficace, avec un prix correct.

Pour un outil électrique ou portatif, ce sera quelques dizaines d’euros, et pour le reste, et bien ça dépasse dépend. Un saumon, c’est quelques euros, un jeu de tourne-vis idem, etc. Par contre certaines pièces doivent tenir dans le temps sans se dégrader, par exemple les douilles pour une clef à cliquet. Dans ce cas, je n’hésite pas à mettre le prix pour avoir la bonne qualité, en restant raisonnable.

Le tout mis bout à bout peut très vite représenter quelques centaines d’euros, mais je n’ai pas tout acheté d’un coup, et je n’ai tout simplement pas tout acheté. J’ai commencé par emprunter ce qui me manquait, puis je me suis équipé petit à petit, au fil des années, soit en achetant, soit en récupérant.

N’hésitez surtout pas à faire plusieurs magasins et grandes surfaces spécialisées, et à parcourir leurs sites internet, sans oublier les vide-greniers et les ressourceries. Et si une bonne  occasion se présente pour quelque-chose d’absolument nécessaire pour plusieurs projets, ponctionnez votre bouteille et foncez !

Outillage électrique

C’est le plus gros poste de dépense, mais il faut être intraitable sur la qualité et la sécurité. Surtout la sécurité. Une scie circulaire qui perd sa lame,c’est rarissime, mais ça se termine rarement bien.

Pour le moment, j’ai et j’utilise :

  • une scie sauteuse ancienne mais en bon état (c’est un emprunt à moyen terme)
  • une ponceuse vibrante (également empruntée)
  • une scie circulaire neuve
  • une perceuse

Sur ma wish list :

  • un guide de coupe pour la scie circulaire
  • une ponceuse à ruban
  • une défonceuse
  • un bon aspirateur type « bidon »/cyclone

Côté consommables :

  • des lames de scie sauteuse de plusieurs largeurs de coupe, suivant la dureté des différents bois que j’utilise. J’ai également quelques lames pour métal « en tirant » (la lame coupe vers le haut et non vers le bas). Ces lames pour métal sont très utiles pour couper proprement des lames de parquet.
  • des bandes de toile abrasive de différents grains pour la ponceuse. Au début, j’achetais des lots contenant plusieurs grains de papier, mais je préfère maintenant acheter uniquement les grains dont je me sers.
  • un jeu de forêts à bois, et un jeu à métaux pour la perceuse.

Pour l’alimentation, j’utilise une rallonge électrique de bonne section, et longue de cinq mètres, par contre aucune multiprise, même avec interrupteur. Un outil non utilisé est systématiquement débranché.

Outillage « électro-portatif »

Ces appareils là ne sont généralement pas plus portatifs que leurs équivalents en 220V, mais ils permettent de s’affranchir de la rallonge électrique… tant que leur batterie n’est pas épuisée.

Dans ce domaine, je me suis limité à :

  • une visseuse/dé-visseuse au format classique (autre emprunt)
  • une visseuse/dévisseuse offerte en caisse par une enseigne de bricolage

La seconde n’est pas très puissante, loin s’en faut, mais elle dépanne lorsque sa grande sœur doit retourner en charge.

Les embouts fournis avec une visseuse sont en général tout juste passables. J’ai donc acheté un lot d’embouts assez complet – torx, allen, plats, cruciformes, etc dans les tailles les plus courantes – et de qualité plus que correcte pour une quinzaine d’euros.

Les outils « à main »

Avec le temps, j’ai à peu près le nécessaire :

  • un jeu de tourne-vis type « Phillips » et plats
  • des clef Allen (hexagonales) et Torx (« en étoile ») de 1,5 à 10 millimètres
  • une clef à cliquet et ses douilles de 4 à 14 mm, plus une rallonge
  • un tournevis pour embouts, car parfois, la visseuse ne passe tout simplement pas
  • un saumon
  • une équerre métallique 90/30/60° à talon
  • un réglet métallique de 50 cm
  • un jeu de pinceaux pour lasurer et peindre
  • une pince multiprise et quelques multi-fonctions genre l3ath3rm@n mais sans la marque.
  • une pince coupante, une à long bec, une pince à dénuder
  • quelques serre-joints et autres pinces de serrage
  • un cutter de tapissier à lames rétractables (sécurité, sécurité)
  • une pseudo scie à métaux (juste un manche, en fait), et quelques lames

Sur ma whish list :

  • un brutal
  • des serre-joints grand format

Les consommables

  • vis à bois de plusieurs longueurs. Je vais finir par les acheter au kilo.
  • pitons à visser
  • gants en silicone
  • colle vinylique (colle blanche) – un bon collage vaut parfois mille vis
  • colle cyanoacrylate pour certains assemblages temporaires
  • calepins pour les notes
  • crayons pour tracer (ça s’use très vite sur du bois)
  • colliers type rilsan

Mes prochaines acquisitions, pour un minimum de protection

  • des lunettes de protection
  • un masque filtrant (contre les sciures et autres poussières)
  • un casque anti bruit

J’en oublie très certainement

Le rangement

Voilà pour l’essentiel. Côté rangement ça ne demande pas des dizaines de mètres carrés au sol et sur les murs.

Une grande caisse à roulette avec un couvercle suffira à stocker l’ensemble. Ou une cave. Ou une déchetterie, tant qu’on y est, car un outil stocké et non accessible simplement ne sera pas utilisé.

Bien sûr, tout le monde n’a pas la place évoquée au début de cet article – généralement, le réveil-matin ne tarde pas à sonner – et il faut s’adapter.

Pour ma pomme, j’ai donc choisi de me construire un mini établi, où plus un outil sera utilisé, plus il sera rendu accessible, et inversement. Tout ce que j’ai listé plus haut devra y trouver sa place.

C’est à la fois plus simple et plus compliqué qu’il n’y parait, mais procédons par étapes.

D’abord le caisson… (la suite bientôt)

 

Creative Commons License

Publicités
Catégories :diy, Projet "Etabli" Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :