Accueil > Projet "Etabli" > Projet Etabli : le caisson

Projet Etabli : le caisson


Après avoir établi un pseudo cahier des charges pour mon futur établi, et fait la liste de tout ce qu’il devra contenir, je me suis donc retrouvé devant ça :

meuble_salon.jpg

Un vieux meuble en aggloméré avec deux étages plus un rez-de-chaussée. Le fond arrière ne tient que grâce à une bonne dose de ruban adhésif, mais le bois est en assez bon état, mis à part un accroc à droite de la planche supérieure, qui cache ici maladroitement son infâmie sous une feuille de papier (pub, calendrier ?).

La mission

Doubler le volume intérieur et la surface de travail, tout simplement. Comme j’ai perdu les schémas de principe du Tardis, il va falloir y aller à l’ancienne : bois, vis, colle, scie, mètre, huile de coude, baume du tigre.

Mesurer dix fois, couper une seule

Après mesures, les quelques planches d’OSB sauvées de la déchetterie suffisent tout juste. J’y ai découpé:

  • l’arrière du caisson : 85 x 77cm
  • le futur plan de travail : 77 x 63 cm
  • le plancher du caisson : 77 x 63 cm
  • deux « rallonges » pour les flancs : 30 x 85 cm

Lors de l’assemblage à blanc, je me suis rendu compte d’une erreur de mesure sur les flancs, et deux restes d’OSB ont été mis à contribution pour combler les quelques écarts. Comme je disais, « Mesurer dix fois, couper une seule » . Je demande les circonstances atténuantes.

La structure

Le meuble s’est vu amputé de son semblant de dos en médium, de ses deux étagères, et de ses pieds en matière plastique. Après une mise à l’équerre, les portes fermées ont été temporairement immobilisées par quelques longueurs de bois vissées à l’intérieur et le tout a été posé au sol, dos vers le haut.

Mon OSB n’est pas très épais – une douzaine de millimètres. Assembler les panneaux entre eux par collage et vissage nécessite plus de matière. J’ai donc assemblé une structure interne en carrés de pin (j’en avais un bon stock), vissée contre les chants des quatre planches du meuble. Les quatre angles ont également été renforcés par des carrés de pin, également collés et vissés.

Assemblage des panneaux

L’ensemble enfin rigidifié, je suis passé à la suite, après voir débloqué les portes.

L’OSB de récupération étant ce qu’il est, j’ai choisi le plus présentable pour le plan de travail, mais un défaut apparu après découpe m’a obligé de lui retirer trois centimètres de largeur. Je le comblerai plus tard par un tasseau d’une quizaine de milliètres dépaisseur, coupé à dimension. Ce tasseau empêchera crayons, vis et autres trucs roulants de s’échapper.

Les panneaux inférieur et supérieur du caisson sont collés (colle à bois) sur ceux du meuble, et un bon paquet de vis confortent l’ensemble. Ça ne doit plus bouger par la suite !

Le dos a ensuite été collé et vissé en place avant de recevoir un encadrement supplémentaire. Je pensais devoir ajouter des renforts en diagonale, mais ça ne sera peut-être pas nécessaire.

caisson_dos_320.jpg

Après séchage, c’est au tour des flancs d’être fixés à demeure. Je laisse deviner… Oui, colle et vis.

caisson_flanc_320.jpg

A noter la découpe en haut à droite du panneau en OSB, pour ne pas avoir à découper le meuble d’origine, et… la belle rustine en bas. En situation de travail, ça ne se voit pas, et vu l’ajustement, l’ensemble reste solide.

Pour un peu de mobilité

Pour faciliter le nettoyage du sol, et pour pouvoir travailler dehors lorsqu’il fait beau (ma définition de « il fait beau », c’est quand il fait plus de quinze degrés et qu’il ne pleut pas), le caisson doit être monté sur roulettes :

  • deux roues de 4 cm avec frein à l’avant
  • deux roues de 4cm également, mais sans frein à l’arrière.

Les roues ont été montées sur des chutes d’OSB elles-mêmes vissées sous le caisson en prenant quelques longueurs de bois en sandwich. Ce montage un peu bizarre permet de porter le plan de travail à la bonne hauteur, histoire de ne pas se tuer le dos à chaque utilisation.

Aménagement intérieur

J’ai choisi de diviser l’intérieur du caisson en 2/3, 1/3. Le tiers inférieur est assez haut pour laisser passer la caisse de ma scie sauteuse. Les deux anciennes étagères du meuble forment le plancher de la partie haute du caisson, et reposent sur deux carrés de bois vissées à l’intérieur des flancs. J’ai choisi de ne pas les coller, au cas où je choisirais plus tard de revoir la distribution des espaces.

caisson_interieur_320.jpg

En partie basse,

  • une caisse à outils des plus classiques,
  • la mallette de la visseuse posée verticalement devant la caisse de la scie sauteuse,
  • une cartouche de silicone

En partie haute :

  • à gauche, un prototype de « tiroir » vertical, le début d’un second. En tout, trois sont prévus
  • à droite, un caisson coulissant, prévu pour contenir un bon stock de consommable, mais temporairement squatté par … des bocaux, une cartouche de silicone, un pot de colle, etc
  • au centre, la perceuse sous une caisse de vin , puis en arrière une mini perceuse dans sa caisse, et un … fût de bière vide, conservé en vue d’un autre projet. Je dois encore trouver un endroit pratique pour le saumon.

Le résultat

Le caisson réside maintenant à son emplacement. A gauche le réfrigérateur, à droite, le mur donnant sur la cave.

caisson_fermé_320.jpg

A noter que :

  • le foutoir a déjà envahi le plan de travail
  • une bonne peinture générale ne serait pas de trop
  • ça passe tout juste !

Conclusion provisoire

Ce caisson est déjà utilisable comme mini établi, une fois le plan de travail vidé de ses occupants. Vu l’espace de stockage intérieur, au moins deux des objectifs initiaux sont atteints. Le système de tiroirs verticaux n’est pas encore au point, mais l’idée est à creuser.

La prochaine étape est la réalisation d’un système de rangement pour les outils les plus utilisés, au dessus du plan de travail.

Creative Commons License

Publicités
Catégories :Projet "Etabli" Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. avril 10, 2018 à 7:02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :