Accueil > Cyclisme > Je voulais en rester là, mais…

Je voulais en rester là, mais…


J’ai roulé pour la dernière fois avant l’hiver, à la mi-Novembre, pour être un peu plus précis, et voilà Avril qui se pointe déjà. Mon tas de boue vélo crie à tue-tête son envie de retrouver les chemins. Chaque matin et chaque soir, il me nargue, posé sur sa béquille contre le mur de ma cuisine. Ma seul excuse est qu’il fait noir très tôt, en hiver.

EN HIVER ? Mais c’est printemps depuis bientôt deux semaines !

OK, à la première occasion, en selle !

Pour cela il faudrait que le biniou soit à peu près présentable… J’ai faillé écrire « le tas de boue », mais ça aurait été encore trop éloigné de la vérité. Je l’avoue tout de suite, sur ce coup-là, j’ai été un gros fainéant : un vélo, une bicyclette, un VTT, un triporteur, même une bouse achetée pour trois fois rien, ça s’entretient, et ça se nettoie !

Une étape à la fois

Pas trop envie, il pleut… Mais bon, j’ai la honte au front quand-même, alors on va y aller étape par étape. Une partie ce samedi, une autre demain soir, etc jusqu’à la fin de la semaine.

D’abord, les roues

La cassette et la chaîne sont déjà revenues du nettoyage. Leur bain de liquide nettoyant a fait des miracles. Elles ont l’air neuves. Presque, car la chaine commence à être bien fatiguée.

Un bon nettoyage des jantes, des rayons et de moyeux, et l’éponge et le chiffon sont déjà bons pour un lavage intensif. Les roues sont propres, et c’est l’essentiel.

Je voulais en rester là, mais …

… mais un coup d’œil sous les garde-boue me fait tiquer : il y a là assez de terre pour y faire pousser de l’herbe à vaches ! Et bien, allons-y pour un lavage à grande eau, ce n’est pas grand-chose, après-tout !

Je voulais en rester là, mais …

L’intérieur des garde-boue est propre, mais il reste beaucoup à enlever autour des fixations. Les démonter me faciliterait bien les choses. « Et fit ! » La clef Allen fait son travail, je peux nettoyer correctement les fixations.

Je voulais en rester là, mais …

… mais le cadre dans toute sa nudité crasseuse.

C’est même pire que crasseux ! Entre la terre, la graisse et la poussière, il y a bientôt plus de saletés que de métal. Allez, go ! Ca doit briller !

Je n’ai pas le matériel pour démonter le pédalier ; il va falloir improviser.

Après un nettoyage à grande eau de tout ce qui ressemble à de la terre, je passe à la méthode HDC-BAD – Huile De Coude et Brosse A Dents : badigeonner la graisse avec un peu d’huile type WD-truc – quoi de mieux que du gras pour diluer du gras – et appliquer une bonne dose d’huile de coude à l’aide de la brosse. Ca passe presque partout, mais je passe quand-même une bonne heure à nettoyer le bas du cadre, les plateaux, et les dérailleurs. Un dernier nettoyage de l’ensemble à l’eau et au savon, et je suis près de la fin… de l’étape nettoyage. Le remontage est en vue.

Je voulais en rester là, mais …

… mais vu que j’ai fait le plus difficile, pourquoi stocker un vélo en kit et le remonter un peu à la fois ? Il ne reste qu’à remonter l’ensemble, mais remonter un vélo – ou quoi que ce soit d’autre – propre avec des mains pleines de cambouis, autant souffler dans un violon. Méthode HDC-BAD appliquée, sur les mains cette fois-ci, puis un bon lavage au savon et à l’eau très chaude, mes mains sont aussi propres que le vélo.

Le remontage peut commencer : garde-boue, éclairage, vissage de la cassette sur la roue arrière, repose des roues, pression des pneus, et remontage la chaîne. Vient ensuite un  premier graissage : roulements, chaîne, plateaux, etc.

J’aurais pu en rester là, mais …

… mais c’est presque terminé. Il ne reste qu’à infiltrer un peu d’huile dans les gaines de câbles et à régler les freins et les dérailleurs avant d’effectuer un petit test pour s’assurer que tout va bien.

Notes pour plus tard

Ce grand nettoyage m’a permis de voir quelques petites choses à corriger :

  • les fils du feu arrière sont cassés
  • les patins de freins arrière sont usés, et les patins avant sont déjà bien avancés
  • le support du garde chaîne ne fait que de la figuration

Je devrais prévoir un nettoyage toutes les deux sorties par temps sec, à chaque sortie sinon, mais personnellement, j’appelle ça un vœu pieux. Une fois par semaine, ça serait un bon début.

Un dernier mot

J’étais parti pour faire ce nettoyage une étape à la fois, en étalant le travail sur la semaine, mais de fil en aiguille, j’y ai passé l’après-midi, soit bien plus que prévu, mais bien moins que si j’en étais resté à mon premier plan.

Enfin, voilà, le vélo est propre ! Il n’y a plus qu’à … repartir le dégu3ulass3r sur les chemins 😀

Creative Commons License

Publicités
Catégories :Cyclisme Étiquettes :
  1. avril 3, 2018 à 3:40

    Je fais du vélo tous les jours de l’année ou presque, par n’importe quel temps.
    Les seules fois où je nettoie mon vélo, c’est quand je fais les trajets sous la pluie…
    Honte à moi. 😀

    • John Butcher
      avril 9, 2018 à 9:02

      Tous les jours ? Il y en a qui ont de la chance. J’ai un temps pensé à aller bosser à vélo, mais 22km aller, avec des portions plus que dangereuses pour les cyclistes…
      Sans oublier qu’arriver au travail en sueur, ce n’est pas tip top. Avec une bonne assistance électrique, ça serait déjà mieux. A étudier…
      J’ai repris par un petit 10km ce Samedi. Sur chemin, car sur route, me m’emm… comme un rat mort. Un petit kilomètre de route quand-même, pour l’échauffement, avec deux ponts, dont un sur canal à grand gabarit, avec une très belle montée à couper les jambes. Ça s’est passé bien mieux que prévu, après un si long arrêt. Ok, dimanche j’étais un peu monolithique, mais c’est assez (hum-hum) vite passé. Bon, ça commence bien pour les bonnes résolutions (mais j’avais prévenu), je n’ai pas nettoyer le vélo, mais il faisait sec.

      • avril 9, 2018 à 9:23

        Effectivement, 3km de vélo à Strasbourg avec une belle infrastructure dédié, ça facilite grandement la vie.

        Bel effort pour la reprise 🙂

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :