Accueil > internet > Fibre, Internets et babillards

Fibre, Internets et babillards


La fibre arrive par chez-moi. Elle aura mis le temps. Il faut dire qu’on est, à vol d’oiseau, séparés de Lille par la distance faramineuse de …

… onze kilomètres !

Personnellement, j’appelle ça du foutage de gu3ul3, à répartir entre la région, le département, la communauté urbaine et la commune tout court qui n’ont pigé que très récemment, et j’en doute encore, le potentiel qu’un accès au très haut débit pourrait libérer. Forcément, à être dirigés à coups de vieilles copies d’idées elles mêmes très vieilles… Je m’emporte, un peu, pas mal même, la fibre existait déjà quand j’étais à la fac, il y a … vingt cinq ans !

La fibre optique, donc

Ce fameux câblage fibrage devrait enfin donner un débit correct se comptant en dizaines de méga octets par seconde, à comparer aux deux cent kilo dont je profite actuellement. Adieu les longues périodes d’attente pendant qu’une vidéo bufferise, bonjour les mises à jours système qui se déroulent en quelques minutes au lieu de quelques heures, en résumé bonjour l’internet les internets tels qu’on devrait les avoir depuis au moins dix ans.

Dès lors, les possibilités s’étendent presque à l’infini, à l’inverse mathématique du temps de réponse de ces nets enfin modernisés !

Reste une question.

Que va-t-on en faire ?

Que faire d’un accès internet au débit surmultiplié, dopé à la fibre ?On pourrait se contenter de faire ce que l’on fait déjà, en plus rapide, bien sur. Télévision haute définition pour ceux que ça intéresse, musique, réseaux sociaux, vidéos de chats, musique de m3rd3 façon Mouv (oui, je règle un peu mes comptes ce soir, et non je n’ai toujours pas digéré l’affaire), musique un peu plus musicale aussi, sites de vidéos, sites et chaînes scientifiques, culturels, philosophiques, bricolage, informatique, bref chacun sa nerditude. C’est bien un ‘n’ ; Nerditude, dans le sens positif du terme.

Si je résume, on pourra continuer à consommer du net comme maintenant, mais plus rapidement, grâce à cette fameuse fibre !

Mais attendez…

C’est ça, internet ?

Actuellement, j’ai donc deux cent kilos en pointe en descente, et une quinzaine en montée… Et oui, parce qu’internet, ce sont des données que l’on fait descendre vers nos ordinateurs, nos tablettes, nos téléphones et nos télévisions, sans oublier les consoles de jeux, mais les Internets, ce sont également des données que l’on envoie sur le réseau : courrier électronique, les vidéos et photos de vacances que l’on stocke sans retenue ou presque chez les GG, FB, TW, PI, AMZ et consorts.

Avec un débit décuplé, nous continuerons à confier nos données à des tiers pas vraiment de toute confiance, mais privateurs, censeurs, parfois moralistes mais toujours mercantiles.

La surveillance aussi ira plus vite, et un observateur pourra examiner nos échanges sans que nous ne nous en rendions compte. Non pas que l’on nous surveille nous en particulier, moi, vous, mon voisin, mais c’est une surveillance plus globale et généralisée, appuyée par la concentration des fournisseurs de services internet grand public, les fameux GG, FB, TW, PI, AMZ et par les failles des systèmes et des matériels actuels. Je conseille au passage la lecture de « 21 degrés de liberté », une série d’articles traduits par Framalang et publiés sur le Framablog.

En principe, Internet, c’est …

… décentralisé. En principe, chaque machine, smartphone, tablette, etc connectée au réseau peut participer activement au réseau Internet. A l’inverse ce que nous avons accepté par défaut et surtout par méconnaissance et par facilité, chaque machine connectée peut se proposer comme diffuseurs de contenus, comme un rouage de l’ensemble. Ce n’est pas un détournement ou un piratage du système ; c’est ce qui était prévu dès les premières années des Internets. C’est le système actuel qui est un dévoiement et un piratage des internets, car chaque machine connectée au réseau peut devenir un nœud actif du réseau, et fournir un serveur de pages web, de courrier, de blog, de contenus multimédias.

Participer aux Internets

Tout le monde n’en a pas l’envie, ou le temps, ou les connaissances nécessaires. Peut-être. Ou pas, car il existe des systèmes simples pour prendre part à ces Internets décentralisés, publics et réellement profitables à tous. La Brique Internet en est un exemple. Bien sûr, il y a un peu de documentation à lire, quelques manipulations à effectuer, mais rien d’impossible avec une bonne interface chaise-clavier et un peu d’aide lorsque c’est nécessaire. Pas besoin d’un bac plus douze en informatique.

Framasoft propose une bonne petite flopée de services internet (web, wiki, pad, tableurs, etc) qu’elle héberge, mais que l’on peut héberger soi-même sur une petite machine pas trop ancienne connectée au net.

Au final, on ne reste pas simple consommateur, mais on participe à l’ensemble.

Et moi là dedans ?

En attendant la fibre, prévue en principe pour la fin d’année, je m’entraîne, j’apprends la partie technique qui m’échappe encore, en parallèle à mes « petits » projets. Oui, je sais, ça traîne, encore, mais mon minicluster est dans le sac, suite au décès du nœud maître et à la panne d’un second nœud ; un cluster à un nœud, bref, ça fait un projet remis à plus tard, et un autre pour le remplacer.

En attendant d’avoir la connexion qu’il faut et la machine qu’il faut, je pense m’essayer à l’Internet 0.2 . Zéro point Deux. Les BBS, ça parle à certains et certaines ?

Koala Country BBS Main Menu

Ça peut paraître limité par rapport aux techniques « modernes », mais ça fonctionne toujours, ça peut tourner par exemple sur un Raspberry Pi sans trop chauffer.

Creative Commons License

Crédits photos :

Publicités
Catégories :internet Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :