Accueil > Ecrire > Astrolabe, sabre, moss, maraude

Astrolabe, sabre, moss, maraude


Je sais, cet article sera publié Mardi matin, mais ce Lundi soir, c’est relâche. J’ai moins écrit en ce NanoWriMo 2018, encore qu’il faudrait que je vérifie mes stats pour confirmer, mais le rythme est un peu plus lent que l’an dernier. Et oui, les NanoWriMo se suivent et ne se ressemblent pas toujours…

J’ai besoin de laisser percoler les idées pour la suite immédiate, pour amener une fin que j’espère favorable à mes persos principaux.

L’an dernier, j’ai écrit la suite et la fin de l’année précédente, toujours en mode panster, on ne se refait pas. Cette année par contre…

… Mouip, ma « muse », vu qu’il faut bien personnifier quelque peu, s’est encore foutue de ma tronchure…

Comme j’ai écrit sur un des forums français :

Panster depuis mon tout premier nanovembre, je me dépatouille avec ce que ma muse m’a jeté sur un post-it : Astrolabe, sabre, Moss, maraude. Elle n’en est pas à son coup d’essai la diablesse !

« Moss » ? o_O

J’ai renoncé à essayer de comprendre.

Du coup :

Ernst et Mara, un couple de navigateurs gagnent leur vie dans le transport maritime, à bord de l’Astrolabe (je sais, c’est pas glorieux) , un petit cargo discret. Leurs cargaisons ne sont pas forcément au carré avec les lois, mais leur réputation n’est plus à faire.

Leur fille Moss revient vivre à bord après avoir arrêté ses études.

S’y sont ajoutés depuis une livraison de dernière minute, un sabre (fallait bien le caser un jour) offert à Moss par un ancien officier de marine, la conversion par Moss d’une chaloupe en go-fast, un client un peu trop curieux, un départ prochain en maraude pour récupérer des navire à la dérive et … et la suite ne devrait pas tarder à s’écrire.

Ah oui, j’oubliais, le tout en mode Sci-Fi

D’autres persos sont venus dans la mêlée, comme Harper, Hess, Barlow, et une petite foule d’anonymes. Certains ont déjà soufflé leur chandelle et les autres en ont « pris plein la paillasse ». J’aime mes persos, mais il faut bien les pousser si on veut qu’ils avancent.

J’écris en mode Sci-Fi, mais ce n’est qu’un « skin » pour mes histoires. En passant, je suis persuadé que l’espace est fait pour des marins, voire des sous-mariniers, et non des pilotes de chasse. Le transport de biens et de personnes se fait à bord de navires, quel que soit l’environnement qu’ils ont à traverser pour aller d’un monde à l’autre. J’ai très peu abordé l’aspect technique de ces machines et de leurs moyens de propulsion, mais je tente d’utiliser un vocabulaire issu du monde maritime quand ça convient. Je ne serais d’ailleurs pas contre une réécriture en mode pseudo historique – passer d’un extrême à l’autre, c’est tellement – a-hem ! – tellement évident !

En attendant, mon univers est toujours celui que j’ai commencé à créer dans « Blocus » et « L’Arracheuse d’Âmes » et les quelques opus qui ont suivi. Peu à peu il acquiert une bonne cohérence, et je peux mieux me concentrer sur les différents arcs du récit.

Cette année, on se situe plusieurs siècles après les grandes retombées, l’accord entre les Mines et le Conseil des Cités, et la fin des cartels et de la Guilde. « L’Ordre des Mères », société à l’échelle d’un continent volontairement isolé du reste du monde, existe toujours, au moins pour quelques décennies, peut-être un siècle ou deux. Le dernier grand conflit a eu lieu il y a environ soixante dix ans entre l’Arc réunissant les installations humaines et les Swarmsters, ensemble de clans issus du schisme au sein des Emishaers.

Difficile de s’y retrouver avec un tel résumé, surtout sans la mini-encyclopédie qu’il me faudrait créer pour stabiliser une bonne fois les orthographes générées à partir de traductions du germanique vers le Klingon. Mes persos et leurs communautés ont une histoire avec un grand « H », des … mythologies fondatrices (on va appeler ça comme ça), un environnement politique, économique, social, militaire, et même quelques petites mafias plus ou moins locales.

Soirée relâche, donc, sauf que je n’ai pas fait mon quota. Je reprendrai demain, enfin, aujourd’hui quand cet article paraîtra.

Creative Commons License

Publicités
Catégories :Ecrire Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :