Archive

Archive for the ‘billets d’humeur’ Category

Pas de billet cette semaine…


J’essaie de produire un billet chaque semaine, en général publié le mardi matin à sept heures pétantes pile. Enfin, ça c’est quand je parviens à rester plus ou moins régulier et pas trop sur-occupé. J’avoue que je triche un peu, avec parfois un ou deux billets d’avance et préprogrammés dans WordPress.

Cette semaine, rien. Aucun brouillon presque prêt. Aucun brouillon tout court. Pas trop l’envie non plus.

Paperball 2

Il faut dire que…

Sâle époque ! Pas personnellement, vu que tout suit son cours, avec son lot de surprises bonnes ou moins bonnes. Ce sont les événements récents en France et ailleurs qui me pèsent, et la remontée même relative des températures – désolé, j’adore le froid, malgré les factures de chauffage – n’aident pas à supporter l’air du temps.

L’air du temps, ce sont les élections et leurs lots de déceptions, l’écœurement au vu du comportement de ceux qui prétendent nous gouverner, et dont on attendrait un minimum de probité et de responsabilité. L’entêtement des uns et des autres , les soi-disant démocrates qui se rallient à la lie politicarde. Les invectives entre les pro-vote-blanc, les pro-abstention, les pro-barrage-aux-bas-du front…

Sâle époque ! Préparez-vous, car ces cinq prochaines années, voire plus, on va en ch13r des ronds de chapeaux, des horloges comtoises et des coucous suisses !

Dans cinquante ans, ce début de siècle apparaîtra dans les livres d’histoire comme une période bizarre, entre un grand n’importe-quoi, une régression généralisée et, je l’espère, finalement une prise de conscience et une reprise en main du pays – et de l’Europe – par les citoyens.

En attendant, ne nous laissons pas abattre. Les temps sont difficiles, mais tant qu’il y a de la vie… Hors de question de capituler, alors continuons nos petites vies et nos petits projets non pas comme si de rien n’était, mais plutôt comme un magistral doigt d’honneur à tout ce m3rdier et à ceux qui l’ont créé.

Par chez-moi donc, en cours dans le désordre :

  • Mon potager en bacs. J’ai pris un peu de retard, mais je me rattraperai le coup ce week-end. Ma serre peine à pallier à la fraîcheur de ce début mai.
  • Un atelier « à géométrie variable ». La première étape sera la modification d’un vieux meuble en aggloméré, dont je vais augmenter la profondeur à 70 cm, et que je vais monter sur roulettes. Un rangement vertical me permettra d’y optimiser la place disponible, façon pegboards
  • Un bureau. Je rédige ce billet sur un clavier posé au bord d’un meuble de cuisine. J’ai besoin d’un vrai bureau, pour être à l’aise lors de mes devs persos, de mes corrections, des divers événements nanotesques, ou tout simplement pour faire les comptes. Le design est en cours, et ça prend forme, peu à peu.
  • Un mini cluster. Eh oui, c’est du geek pur jus. J’en ai déjà parlé ici, et j’y reviendrai plus tard. Étape par étape, je progresse. C’est technique, loin d’être insurmontable, et ça va évoluer dans le temps.
  • Plusieurs petits projets à base d’attiny85, atmega et apparentés. Maintenant que j’y vois clair, je peux ressortir le fer à souder sans risquer de me greffer bien malgré moi résistances, condos et autres diodes. Le trans-human-punk, très peu pour moi !
  • Travailler la basse. Je suis toujours un neuneu en solfège, mais l’important, c’est le groove de prendre plaisir à jouer. Et non, pas de « slap-da-bass », je joue aux doigts avec parfois quelques petites choses au médiator.
  • L’aéromodélisme. J’ai un peu mis cette occupation de côté trop longtemps. Je suis en manque de poussière de balsa, en manque de vol, et j’ai les pouces qui démangent.
  • Une bonne remise en forme, à vélo, hors routes. Je galère, et c’était prévu, mais je devrais avoir le niveau et la forme à temps pour les congés d’été. En passant, si quelqu’un connaît un magasin autour de Lille qui propose des casques en taille 64… Mouip, j’avais déjà le même problème au « Club Militaire-Armée ».
  • Ecouter de la bonne musique. Je suis assez hétéroclite de ce côté-là, et il y a de quoi se faire de très longues playlists. Ce soir, c’est PJ Harvey, Portishead , The Cure. Suivront peut-être Emilie Simon et Jethro Tull

Voilà, de « Sâle époque ! » à un morceau de liste d’occupations, je crois que ça s’appelle positiver.

« Pas de Billet cette Semaine…  » Comment dire…

Creative Commons License

Catégories :billets d'humeur Étiquettes :

Facebook me gonfle !

février 28, 2017 2 commentaires

Facebook me gonfle. Je sais, j’y suis toujours ; je reviens là dessus plus tard.

Quand je vois le fil d’ « actualités », c’est politique, petits chats, saviez-vous-que, les dix-meilleurs-ci-ou-ça, vidéos, re-politique, je-suis-ci, je soutiens-celà, etc.

ET CA ME GAVE !

Ca me gave parce que FB ne montre que ce que FB a décidé de me montrer. J’ai beau demander de masquer « l’actualité de truc », ou de machin, masquer ceci-, masquer cela, rien n’y fait. Ce sont les fameux algorithmes qui m’imposent ce que leurs concepteurs ont voulu favoriser dans le fil d’actualité.

Du coup, si on veut se limiter aux actualités des « amis » Facebook, ce pour quoi, au départ, on s’est inscrit sur FB, et si on veut éviter les distractions intempestives, et bien … et bien non, on ne peut pas. Pas facilement, du moins, car tout est fait pour nous en empêcher  et là, en cette période d’élections, on est envahis, floodés, spammés, et ça va encore empirer.

Maintenant, Back to Future : « Facebook me gonfle. Je sais, j’y suis toujours ; je reviens là dessus plus tard » . J’y reviens, justement.

Mes amis, de vrais amis, ceux et celles-là, ont de vrais fils d’actualités. Ils y disent des choses intéressantes : ce qu’ils et elles font, leur progression,leurs difficultés, leurs solutions, leurs succès, leurs échecs… mais tout ça est noyé sous la couche de merdes publicitaires/politiques/whatever… injectée par les fameux algorithmes.

D’un autre côté, je me suis abonné à pas mal de groupes dont je ne vois pas grand-chose, mais dont les autres abonnés alimentent forcément les données FB, et par conséquence les fameux algorithmes FB, qui à leur tour alimentent la couche de merde sur mon fil d’actualités. Un nettoyage s’impose s’imposait de ce côté-là.

J’y suis allé à la hache, et j’affinerai un peu plus tard, suivant le résultat, sans oublier de corriger les unfollows involontaires, ni de donner de nouveaux coups de hache si nécessaire.

Creative Commons License

Catégories :billets d'humeur Étiquettes : ,

Cookies ! Qui veut des cookies ?

janvier 13, 2015 Laisser un commentaire

Allez hop! Il y avait longtemps! Un petit coup de gu3ul3 Une petite râlerie pour bien continuer l’année.

Rien à voir avec les gâteaux plus ou moins sec et parfois trop cuits, quoique …

Pour faire court sans trop forcer le trait, ce sont des « petits » fichiers créés sur les machines des utilisateurs de sites web. Ils contiennent diverses informations prévues pour tracer l’usage fliquer améliorer l’expérience utilisateur. Bref, on ne sait pas toujours trop ce qu’ils contiennent, ni ce qu’ils font. Côté sécurité et vie privée, « ça craint un max », comme disent les jeunes d’il y a vingt ans.

Les cookies sont une bénédiction pour le programmeur web, mais une une calamité pour l’utilisateur un peu parano râleur. Rien de neuf de ce côté-là.

La nouveauté est que les sites, apparemment, sont maintenant obligés de demander la permission de l’utilisateur pour créer des cookies, en général par un affichage ou un dialogue. En passant, bonjour la traduction faite par un fainéant de première.

Demande standard d'acceptation des cookies

Demande standard d’acceptation des cookies

Au moins on est prévenu.

Par contre, on ne sait toujours rien de la recette secrète des cookies. Perso, je suis plutôt amateur de marbré à l’orange, mais j’aurais au moins voulu savoir ce que le site en question fait de ces cookies : ce qu’il y stocke, à quel usage réel, qui peut les lire, si leur contenu est transmis/vendu/etc, et à qui.

Au final, on a le droit d’accepter les cookies ou de ne pas utiliser le site. Point barre ! Impossible d’utiliser le site en question en mode restreint.

Où est le problème, demanderez-vous… Je choisis d’utiliser le site, ou pas. Il n’y a pas à tortiller du … bref !

Le problème, c’est qu’à mon sens ça tient du chantage. En passant, le dialogue dont la copie figure plus haut s’est affiché alors que je lançais le téléchargement d’un logiciel libre ! J’aurais compris et accepté en allant sur un forum, un wiki, un blog, un site commercial mais là… methink la liberté a mal au c#l d3rch3 postérieur.

PSs:

Creative Commons License

Catégories :billets d'humeur Étiquettes :

Réapparition d’une espèce hivernale nuisible

octobre 9, 2012 2 commentaires

On ne les voyait plus depuis le printemps dernier, mais avec l’arrivée de l’automne, les jours devenant de plus courts, les occasions se multiplient de les croiser au détour d’une route.

Cette espèce classée dangereuse pour l’homme, vous prend par surprise. Il y en a partout, si-si, et soyez assuré que vous en croiserez bientôt au moins un ou deux spécimens  chaque jour. On s’y fait, on apprend à résister et à parer leurs attaques, mais rien n’y fait. Ils persistent, signent, certains vous attendant chaque fois au même endroit et à la même heure.

Leur technique est terriblement efficace. Après une approche plus ou moins discrète, ils vous aveuglent d’un coup, empêchant tout repérage visuel et toute fuite. Méfiez-vous également des attaques par l’arrière, où le prédateur s’approche sans se faire repérer, de plus en plus près, jusqu’à là aussi vous aveugler sans crier gare.

Dans le meilleur des cas il faut quelques secondes pour recouvrer une vue normale, mais parfois cela ne suffit pas et la victime se jette sur le bas-coté, contre un de ses congénères, voire contre son attaquant.

Des mesures ont bien été prises pour lutter contre ce fléau, mais elles se sont avérées au mieux inefficaces. Bien sur il serait théoriquement possible de prendre des mesures drastiques, mais celles-ci seraient au final aléatoires, voire dangereuses. Le seul moment où l’on pourrait les éliminer d’un coup sec, ils sont indétectables, endormis, éteints.

Une autre espèce de nuisible a une technique un peu à part: après une approche rapide par l’arrière, le spécimen lance une salve de halos lumineux, accompagnée de cris tonitruants, pensant vous effrayer et vous faire accélérer. Attention, ceux-ci sortent toute l’année, de jour comme de nuit et par tous les temps. En cas de résistance de sa victime, il finit par la doubler, et filer au loin comme s’il avait le diable aux trousses. Autant le laisser faire.

Quelques parades sont possibles, mais sans garantie de résultat: fermer les yeux (et accepter d’autres risques plus grands), ou l’occulter avec la main, jouer le mimétisme en passant en pleins phares, tout en espérant que l’attaquant ne redouble pas d’efforts, ou encore ouvrir la fenêtre, y passer le bras pour en lancer un « F#cK » magistral, éventuellement doublé d’un « C0nn@40 » bien tassé. Avec cette dernière solution, il existe le risque – il faut le savoir – que le prédateur s’en offusque et se lance dans une poursuite d’intimidation, voire de rétorsion.

En attendant mieux, les phares mal réglés devraient être classés comme espèces nuisibles et combattus comme tels.

Creative Commons License

Catégories :billets d'humeur Étiquettes :

Pour une fusion des Jeux Paralympiques et des Jeux Olympiques

septembre 4, 2012 6 commentaires

Je n’ai pas du tout suivi les jeux olympiques de Londres (et encore moins les précédents, cette infâmie qu’ont été les jeux de Pékin).

Le Comité International Olympique a perdu tout crédit moral, après avoir accordé les jeux de 2008 aux dictateurs Chinois.

Ses pratiques obscures ont mené à ce qui a été constaté à Londres :
* sponsors tout-puissants
* surveillance généralisée des citoyens
* opposition aux JO réduite au silence
* participation accrue de « sportifs professionnels », réduisant d’autant la place des amateurs.
* mercantilisme à outrance poussant le vice à vendre des babioles made in PRC au lieu de les faire fabriquer localement
* exclusion des handicapés

Ce dernier point est à mon avis ignoble. Il y a bien sur les jeux paralympiques, mais pourquoi les séparer des jeux olympiques, et pourquoi ont-ils lieu aussi tard? Pourquoi cet apartheid, sans oublier que la couverture médiatique de ces jeux est réduite à la portion congrue?

« Citius, altius, fortius… » (plus vite, plus haut, plus fort…), est sensé être la devise des Jeux Olympiques.

Il est temps que le CIO fasse à nouveau sienne cette devise, et face preuve de courage: Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques devraient être fusionnés. Ce doit être la fête du sport, et plus particulièrement du sport amateur – littéralement de ceux qui aiment le sport – non?

Une fois cette fusion opérée, et une couverture médiatique équitable, l’on verra qu’il n’y a pas des sportifs valides d’un côté, et des sportifs invalides d’un autre, mais uniquement des sportifs, aimant leurs disciplines et désireux de partager leur passion du sport avec le public, tous les publics. Tant qu’à faire, si on pouvait en virer les professionnels du sport…

Ceci fait, le CIO aura un peu redoré son blason.

Creative Commons License

Catégories :billets d'humeur Étiquettes :

Médaille Tibétaine aux JO de Londres

août 19, 2012 Laisser un commentaire

Je n’ai pas suivi les JO pour des raisons que j’exposerai tantôt. Voici pourtant un lien que je pense important car il s’agit d’une petite mais réelle victoire pour un peuple subissant l’oppression d’ une occupation militaire depuis depuis plus de 60 ans.

http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/17/la-discrete-medaille-tibetaine-des-jo-de-londres

Catégories :tibet Étiquettes :

2011, petit bilan perso…

décembre 27, 2011 3 commentaires

Wow! Déjà Noel! Presque nouvel an!

Toujours pas de résolutions pour la nouvelle année, du coup pas de pression (sauf pour les amateurs de boissons à bulles fraichement sortie du fût).

Reste à voir si ça permet d’avancer quand-même… Peut-être… ou pas…

L’an dernier je m’étais fixé quelques directions. Voilà où j’en suis:

  • « Ecrire un billet par semaine ». Vingt et un billets sur l’année. Pas glop mais bon, écrivons peu, écrivons essayons d’écrire bien.
  • « Terminer la fusion de mon blog en anglais dans ce blog-ci ». Ca, c’est fait, avec au passage une petite refonte des catégories.
  • « Tester et utiliser le système Haiku OS« . Poubelle! Je n’ai pas eu/pris le temps.
  • « Terminer Page Blanche, mon nano 2010″. Le travail de réécriture en est à plus ou moins cinquante pourcents.
  • « Préparer le NaNoWriMo 2011″. Fait en vitesse fin Octobre.
  • « Bosser la basse, le didgeridoo, et le dessin ». Check (mais toujours deux mains gauches), fail, demi-check.
  • « Continuer le développement de mon système d’exploitation en assembleur ». On dira que ça avance, tout petit à petit (qui va piano…)
  • « Continuer mes petites fabrications perso ». Quelques essais, beaucoup de déchets, mais tant qu’on y prend plaisir.
  • « Recommencer à lever de la fonte, dès que Soeur Sciatique me lâchera un peu. » Soeur Sciatique se tape l’incruste…
  • « Améliorer ma cuisine pour que mes deux loupiaux se régalent encore plus ». Je ne suis toujours pas fin cuisinier mais check. Mes loupiaux ne laissent plus grand-chose dans les plats.
  • « En passant, si quelqu’un a un moyen sur pour réussir la sauce bêchamelle, je suis preneur… » Là, gros fail. J’arrête le gâchis.
  • « Contruire deux avions radio commandés: un Bell XP-77 et une dépronnerie du genre Jivaro Models, comme ce Grumman X29A. » Aucun des deux n’est commencé, par contre une Fiu (aile volante de 70 cm) est en cours d’entoilage/équipement, le Koueck (trainer de 1m) devrait voler après centrage correct, l’Airgo (dépronnerie de 1m également)est quasi prêt, le Wilga (1m30) en rééquipement, et une dépronnerie attend son moteur.
  • « Faire quelques traductions pour Framalang ». Autant arrêter. J’aime beaucoup les traductions, mais pas assez de temps.
  • « Faire pousser quelques légumes et aromates dans ma petite courette ». Difficile quand on est coincé en position horizontale juste quand c’est le moment de faire les semis (font ch13r les frères Lombaires!)
  • « Récupérer un peu de vocabulaire en Allemand et commencer à apprendre « durablement » l’Espagnol et le Tibétain ». L’Allemand revient un peu à la fois, l’Espagnol a foutu le camp, le Tibétain attendra l’an prochain (honte à moi).

Avec tout ça plus le travail, la famille, les enfants, et le reste l’année 2011 a été bien remplie. On verra plus tard pour 2012…

Creative Commons License

Catégories :billets d'humeur Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :