Archive

Posts Tagged ‘Projet « Bureau »’

Chantier « Bureau » : enfin une avancée

avril 16, 2019 2 commentaires

Pour rappel, il s’agit de réutiliser une petite table de cuisine en bois de 120 par 90 centimètres, promise à la déchetterie, pour en faire un bureau.

La cible est un bureau de 120 par 70 cm, avec une hauteur standard. La première étape, effectuée il y a … longtemps, a consisté à réduire la largeur du plateau de 90 à 70 cm, en enlevant une largeur de vingt centimètres en son centre. J’y suis allé à la scie circulaire. Lame neuve, c’est passé comme dans du beurre, sauf deux vis bien cachées qui se sont révélées par une gerbe d’étincelles.

Réparation des pieds

Les pieds ont subi quelques dommages lors de la première vie de la table. Le chien, quarante kilos, pas moins, se calait entre deux pieds pour faire sa sieste en attendant les restes des repas.

Bois éclaté, le chanfrein est à refaire

Les pieds sont vissés au plateau via deux inserts en place sur un chanfrein, et c’est là que le bois a cédé. J’ai dû refaire sur deux pieds le chanfrein sur l’angle opposé, puis percé et vissé les inserts à l’aide d’une clef BTR. Pour l’un des inserts, je suis tombé sur un os un nœud, et le perçage a été laborieux. Bois dur contre vieille mèche, ça résiste bien.

Nouveau chanfrein découpé épaisseur après épaisseur

Inserts en place

Rigidifier l’assise

Une fois réassemblées par collage/vissage, les deux parties du plateau ont attendu leurs pieds plusieurs mois.

Pourquoi autant d’attente ? Pour plus de solidité, j’ai décidé d’ajouter trois traverses aux pieds : une sur l’arrière, et une de chaque côté, fixées aux pieds par tenons et mortaises.

Les traverses sont obtenues en contre collant quatre carrés en pin de 32mm de côté coupés à la bonne longueur. Le collage se fait à la colle à bois, et le tout est maintenu en place une douzaine d’heures par des pinces.

Montant latéral en cours de séchage

En principe, et par facilité, on coupe généralement les tenons à la scie sur table, avec finition au ciseau à bois, et les mortaises à la défonceuse. Je n’ai ni l’une ni l’autre, et de toute manière, je n’ai pas assez de place pour une scie sur table. J’en suis donc revenu à une technique de base. Les tenons sont entaillés à la scie à main puis coupés et ajustés au ciseau à bois. Les mortaises sont délimitées aux quatre coins à la perceuse, puis découpés au ciseau à bois.

Le montant du haut attend un ponçage ; celui du bas est en cours de découpe.

Ça m’a pris des heures, sur plusieurs journées, mais je suis arrivé au bout.

Allez, debout !

Le bureau est enfin sur ses pieds, et les traverses ont bien rigidifié l’ensemble. Celles-ci ont été boulonnées dans les pieds en attendant une fixation plus classique pour un bureau en bois.

Un premier essai montre que le plateau est un poil trop haut, une première, me concernant vu qu’en général c’est l’inverse. Le chantier n’est pas terminé, loin s’en faut, et rendre la hauteur du plateau réglable fait partie du cahier des charges d’origine.

Le pied arrière gauche tient en place par un boulon (solution provisoire)

Pied avant droit

Quelques leçons

Utiliser des ciseaux à bois n’est pas immédiat. Il faut prendre son temps, mais être très directif et prudent. Ça coupe du bois comme du beurre, alors imaginez un doigt ou une main.En corollaire, toujours découper en poussant la lame, jamais en la ramenant vers soi.

Réaliser des tenons au ciseau à bois, ça prend du temps et de l’énergie. Temps fois énergie égale travail. Je ne fuis pas le travail, mais autant utiliser le bon outillage. Si je devais réitérer, j’investirais dans une défonceuse. C’est de toute manière un outil classique et très pratique pour pas mal de choses pour creuser des mortaises évidemment, mais aussi pour encastrer une matière dans une autre, par exemple un plateau de verre dans le plateau du bureau. Ça tombe bien, j’ai un beau plateau en verre trempé, hé-hé.

La suite ?

  • Ajouter un berceau latéral pour le PC « desktop »
  • Ajouter des roues pour un déplacement facile, escamotables si possibles
  • Rendre le plateau réglable en hauteur
  • Insérer le plateau de verre
  • Aménager le dessous du plateau, où plusieurs niches pourraient prendre place

Il y a encore du travail à abattre, d’abord et surtout de la conception, mais le bureau avance, un peu à la fois.

Publicités
Catégories :Projet "Bureau" Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :