Archive

Posts Tagged ‘tibet’

Médaille Tibétaine aux JO de Londres

août 19, 2012 Laisser un commentaire

Je n’ai pas suivi les JO pour des raisons que j’exposerai tantôt. Voici pourtant un lien que je pense important car il s’agit d’une petite mais réelle victoire pour un peuple subissant l’oppression d’ une occupation militaire depuis depuis plus de 60 ans.

http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/17/la-discrete-medaille-tibetaine-des-jo-de-londres

Catégories :tibet Étiquettes :

Faut-il céder au diktat de la dictature chinoise?

décembre 9, 2008 Laisser un commentaire

Le Dalai Lama était en europe le weekend dernier, où il était prévu qu’il rencontre plusieurs officiels européens, dont le président français.

Cela a provoqué, et provoque encore et comme toujours l’îre des dirigeants de la dictature chinoise.

J’ai craint qu’une fois de plus qui vous savez ne baisse son pantalon, en trouvant une nouvelle excuse bidon pour en pas faire face à ses engagements, espérant ainsi ménager les relations commerciales entre la france et la chine.

La dictature chinoise comptait là dessus et a fait montre d’une pression incroyable pour faire plier le peu de volonté de l’état français.

La rencontre entre le leader tibétain et le chef de l’état français était prévue le Samedi 6 Décembre.

Le président français allait-il maintenir ce rendez-vous, et montrer un semblant de resistance à l’encontre du diktat de la PRC, voiremême, rêvons un peu, affirmer ainsi haut et fort son support au peuple tibétain, ou bien une fois de plus montrer qu’il n’est qu’un « tigre de papier » ?

La rencontre au eu lieu, finalement, et c’est une très bonne chose, même si je regrette que ce ne soit pas allé bien loin.

Maintenant, l’état chinois a relancé la propagande anti française, disant que cette rencontre va à l’encontre, justement de l’unification chinoise.

Otez-moi d’un doute : si l’on parle d’unification, c’est bien qu’il n’y a pas (encore) d’unité, non? Pour ceux qui douteraient de l’origine du mot « unification » utilisé, voir le site le Quotidien du Peuple en ligne, en fin du troisème paragraphe: « Cette provocation malveillante et malintentionnée va à l’encontre des intérêts vitaux de l’unification nationale de la Chine ».

Toujours selon la dicature chinoise, la responsabilité est française. C’est vrai, à mon avis, du moins en partie, en ce sens que cette responsabilité vient de ceux qui ont décidé d’accepter de dire que le tibet fait partie de la chine.

Au passage, si l’on appliquait les pseudo-raisons historiques avancées par les officiels du dogme du parti communiste chinois pour tenter de légitimer l’occupation militaire d’un pays souverain, alors il faudrait accepter de dire que la france et la pologne sont partie intégrante et inaliénable de l’allemagne. En remontant plus loin, il faudra dire que la france actuelle occupe une partie de l’angleterre et de l’espagne. Remontons plus loin encore, et il apparaîtra que la gaule n’est qu’une province romaine. C’est bien évidemment absurde.

L’idée de l’appartenance du tibet à la chine est contraire aux faits historiques, géographiques, et ethniques.

Si cette prétendue unité de la chine avait été contestée par les gouvernements occidentaux, au lieu de faire de la « lèche » aux dictatures dans l’espoir de contrats commerciaux aussi juteux qu’hypothétiques, le gouvernement chinois aurait bien dû finir par se poser les vraies questions, à savoir : qu’est qui est le plus profitable à long terme pour les peuples, en particulier les peuples chinois et tibétain entre autres? Des communautés dressées les unes contre les autres par les propagandes officielles, ou bien la cohabitation pacifique des nations?

Bien sûr, la france aurait beaucoup à perdre en refusant d’accepter l’incorporation du tibet dans la chine, car les entreprises européennes en général, françaises en particulier ont besoin d’être présentes sur la marché chinois.

Mais en retour les entreprises chinoises ont grand besoin des européens, pour leurs savoir-faire et leurs technologies, même si elles ont d’ores et déjà rattrappé une partie de leur retard.

La dictature chinoise induit maintenant le peuple chinois à boycotter les entreprises françaises, comme carrefour par exemple.

Les magasins d’enseignes européennes en chine vendent majoritairement des produits chinois; ces ventes sont réalisées par du personnel chinois, et donnent donc des revenus aux employés, cadres et commerciaux chinois.

En cas de boycott des produits français et des enseignes françaises, boycottons à notre tour les importations de produits chinois.

Ce sera douloureux pour les français, du moins au départ, vu la différence de prix et notre très (trop) grande dépendance envers les manufactures chinoises.

En revanche, comme nous serons alors bien obligés de produire localement une partie de ce que nous n’achèterons plus aux entreprises chinoises, cela permettra de relancer les entreprises en france et en europe, et surement même d’en créer de nouvelles. Le gouvernement français veut provoquer une relance, alors quelle meilleure oportunité de relance que celle-ci?

Par une attitude ferme et franche de refus du diktat officiel chinois, nous avons certes beaucoup à perdre, mais nous avons encore plus à gagner à moyen et long termes.

En revanche, en pliant devant les menaces, nous avons à court, moyen et long termes tout à perdre, y compris notre honneur et nos valeurs, sans oublier notre savoir-faire.

Creative Commons License

Catégories :tibet Étiquettes :

Les JO sont terminés. Et maintenant?

septembre 8, 2008 Laisser un commentaire

Les Jeux olympiques sont terminés depuis quelques temps déjà. Si l’événement sportif fut une réussite, qu’en est-il des promesses faites par la dictature chinoise?

  • Le Tibet est toujours fermé pour les journalistes étrangers
  • La campagne de rééducation patriotique suis son cours dans tout le tibet
  • Les discussions quand à l’autonomie du Tibet pourtant garantie par la constitution de l’état PCC (parti communiste chinois) est restée lettre morte
  • La colonisation du Tibet continue
  • L’exploitation massive des ressources naturelles – Cuivre, Uranium, eau – du tibet va toujours plus loin

Il est évident plus que jamais que le CIO a été roulé dans la farine par le PCC et son leader Ju Hintao.

Le PCC a en effet démontré de façon éclatante qu’il n’a que faire des demandes de plus de démocratie et de plus de respect des droits humains.

Tout est-il perdu pour les peuples de chine – Han, Tibétains, Ouigours, etc – dirigés par la dictature du PCC?

Il est peu probable que les divers gouvernements occidentaux tentent de faire pression sur le gouvernement chinois. Les mirroirs aux allouettes de la pseudo ouverture économique chinoise sont bien trop attrayants.

Pourtant, avec plus de réflexion et plus de courage politique, il est possible de contraindre le gouvernement chinois à plus d’ouverture, en attendant mieux.

En effet, l’économie chinoise, malgré le faible cout de sa main d’oeuvre, doit améliorer la productivité de ses entreprises et la qualité de ses productions.

Pour cela elle a besoin du savoir faire des entreprises du monde entier.

Le chef du gouverment allemand, Mme Angela Merkel, l’a bien compris et n’hésite pas à critiquer ouvertement le gouvernement chinois car malgré l’agitation, les menaces et l’hystérie de l’ambassade du PCC, les entreprises chinoises ont grand besoin des machines-outils allemandes.

C’est l’illustration même qu’il est possible de faire des affaires avec les entreprises chinoises sans avoir à baisser son pantalon, ni faire le grand écart entre les discours que l’on prononce et les actions que l’on tient.

Creative Commons License

Catégories :tibet Étiquettes :

Contre-argument à la réponse du ministère des affaires étrangères

août 20, 2008 Laisser un commentaire

Bonjour, et merci tout dabord pour avoir pris en compte mon mail.

Votre réponse semble toutefois user du langage complaisant que vous annoncez ne pas vouloir utiliser.

Condamner et déplorer ne suffisent malheureusement pas. Ce qui se passe en ce moment au tibet est pire que ce qui s’est passé en europe sous le joug nazie.

Il faut exiger des avancées rapides et concrètes en matière des droits de l’homme en chine. Sans exigences et sans mesures de rétorsion, l’état chinois se moque de nos récriminations et de vos condamnations.

Le temps joue pour eux. Sans action forte de la part des démocraties, les prochains JO seront connus comme les jeux de la honte. Ne soyez pas complices, ne nous rendez pas complices, mais souvenez-vous du combat de nos parents et grands parents pour la libération de la france lors de la seconde guerre mondiale, et soutenez activement une réelle autonomie du tibet.

Qu’importent les colères du gouvernement chinois, qu’importent les mesures de rétorsion économique et commerciale qu’ils pourraient prendre à notre encontre, prenez position pour le droit des peuples à disposer d’eux même, car pourquoi soutenir l’indépendence su kossovo et la refuser aux tibétains ?

De grâce, messieux, rendez-nous à nouveau fiers d’être français, parce que pour le moment, c’est la honte qui nous submerge, c’est la colère qui nous envahit.

Cordialement

Creative Commons License

Catégories :tibet Étiquettes :

Réponse du ministère des affaires étrangères de la république française

août 20, 2008 Laisser un commentaire

Bonjour,

Nous avons bien reçu votre message qui a retenu toute notre attention et nous vous remercions d’avoir exprimé votre opinion.

« Sur le Tibet, le ministre des Affaires étrangères et européennes s’est exprimé avec promptitude et fermeté : il a condamné l’usage de la force lors des manifestations, a déploré les victimes de ces affrontements, et appelé les autorités chinoises à cesser la répression et à traiter les personnes arrêtées conformément aux standards internationaux.

Dès le 14 mars, Bernard Kouchner s’est exprimé pour condamner les violences. Il s’en est directement entretenu avec son homologue chinois M. Yang., Il lui a demandé de laisser la presse librement accéder au Tibet pour rendre compte à l’opinion publique mondiale des événements, Il lui a clairement exprimé la nécessité d’un dialogue avec le Dalai Lama pour trouver une solution à la crise qui garantisse l’identité culturelle et spirituelle du Tibet. Très attentif aux initiatives des militants des droits de l’homme, il a posé la question du Tibet à la réunion des ministres européens des Affaires étrangères vendredi 28 et samedi 29 mars,

Il a appelé l’attention sur l’annonce par les autorités chinoises, et c’est une première réponse aux nombreux appels du ministre, du voyage de quelques journalistes au Tibet. Plusieurs diplomates en poste à Pékin ont également été invités par les autorités chinoises à se rendre à Lhassa , la France sera représentée dans ce déplacement par son conseiller aux Droits de l’Homme.

Les Jeux Olympiques se dérouleront au mois d’août. Nous souhaitons d’ici là une amélioration de la situation et maintenons pour cela une relation exigeante mais étroite avec les autorités chinoises. Un discours de rupture n’aurait aucune portée. C’est d’ailleurs ce que suggère le Dalaï Lama lui-même qui, comme nous, reconnaît que le Tibet est à l’intérieur des frontières de la Chine et que le boycottage des jeux olympiques n’est pas souhaitable.

Bernard Kouchner ne veut pas, sur la question tibétaine comme plus généralement sur les droits de l’Homme, user d’un langage de complaisance. Il n’en usera pas. Il a confirmé, qu’il était prêt à recevoir le Dalaï-Lama qu’il connaît bien et rappelé aux autorités chinoises l’impératif du respect des droits de l’Homme à l’approche des Jeux olympiques. »

Cordialement,

Le webmestre

http://www.diplomatie.gouv.fr

Creative Commons License

Catégories :tibet Étiquettes :

Sarkozy ne rencontrera pas le Dalai Lama – Une Hypocrisie de plus

août 7, 2008 Laisser un commentaire

Malgré ce qu’il avait annoncé il y a quelques semaines, le président français ne rencontrera pas le Dalai lama, officiellement parce que ce dernier n’aurait pas demandé à être reçu.

Sarkozy aurait dû prendre les devants et provoquer cet entretien. Une telle rencontre aurait certes mis l’exécutif chinois dans une des colères dont elle a le secret, mais cela aurait au moins montré le soutien du gouvernement français pour le peuple tibétain, qui subit depuis plus de cinquante ans une occupation militaire pire que celle que la france a eu à subir sous le joug nazie.

L’hypocrisie éhontée des raisons invoquées m’indigne profondément. Apparemment le chef de l’état est plus sensible aux mirroirs aux allouettes des marchés commerciaux en chine, qu’aux violations flagrantes des droits de l’homme qui y ont lieu.

La dictature du parti communiste chinois ne peut qu’être confortée par l’attitude de l’état français.

Sarkozy se rend donc à Pékin pour les JO.

Définition de « se rendre » :

  1. aller quelque part
  2. capituler

Tout est dit.

Creative Commons License

Catégories :tibet Étiquettes :

La chine n’est pas une démocratie

juillet 12, 2008 Laisser un commentaire

Ce n’est pas une nouveauté, évidemment.

Alors pourquoi (re)mettre cela sur le tapis?

Voici un extrait d’une interview du premier ministre de l’état français sur une radio en france:

Question du journaliste :

"La chine est-elle une dictature?" 

Réponse de françois fillon :

"La chine n'est pas une démocratie". 

Certes, j’aurais dû m’attendre à quelque-chose comme cela, mais je suis effaré par le cynisme, l’hypocrisie et la mauvaise foi du gouvernement français et le duo de frères ennemis qui le dirigent.

Jouer sur les mots pour ménager la susceptibilité d’un supposé partenaire commercial est plus bas que tout quand on sait l’état de non droit qui règne en chine.

En passant, attendez un peu ce « partenaire » ait copié nos Airbus et qu’il innonde le marché mondial de copies à bas prix. Les règles de l’organisation du commerce étant ce qu’elles sont, les travailleurs occidentaux n’auront plus alors que leurs yeux pour pleurer, tandis que les industriels s’en seront d’ici-là mis plein les poches.

Les gens changent

Petit retour en arrière : à l’époque en campagne électorale, le candidat sarkozy , avait affirmé vouloir en finir avec la « real politic », et se disait déterminé à agir activement pour le respect des droits de l’homme.

Cette semaine, l’actuel président sarkozy s’est une fois de plus renié en adaptant sans vergogne son discours de manière à servir des intérêts économiques.

Espérant en effet profiter de l’eldorado de la croissance économique chinoise, il fait maintenant des courbettes au gouvernement stalinien, brutal, assassin et génocidaire du parti communiste chinois.

Et cela arrange bien les dictateurs

La condition à la présence du président français lors de la cérémonie d’ouverture des jeux de Pékin était qu’il y eût une avancée dans le dialogue sino-tibétain.

Or il n’y a eu aucune avancée dans ce domaine.

Pire, les propos des officiels et de la presse d’état chinois tiennent des propos très violents à l’égard du Dalaï Lama, et tous ceux et celles qui pourraient ternir l’image que l’état chinois veut donner de lui-même, sont déplacés, arrêtés ou assignés à résidence.

Rien de fâcheux ne doit transparaître, tout doit disparaître.

Les jeux olympiques se passeront donc sans que le gouvernement chinois ne respecte les promesses de démocratie et de liberté faites en 2001. Le peuple chinois ne vivra pas mieux, les dissidents seront toujours neutralisés, la presse restera sous le carcan dictatorial, et l’occident ne profitera pas, ou si peu, de l’extension du marché chinois.

C’est tout bénéfice pour la clique du « Boucher de Lhassa » (surnom gagné par Hu Jintao lorsqu’il était gouverneur de la région prétendument autonome du tibet).

Alors, si l’état chinois n’est évidemment pas une démocratie, est-ce une dictature?

Assurément Oui, même si ce n’est pas la seule dictature sur terre.

Une dictature digne du roman « 1984 » d’Orwell, et l’état français en est devenu complice.

Creative Commons License

Catégories :tibet Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :